accouchement

Peur de l'accouchement : Ma Bonne Fee répond à vos questions

Peur de l'accouchement : Ma Bonne Fee répond à vos questions

Accoucher pour la première fois n’est jamais facile. Vous n’aviez jamais vécu l’expérience mais vous aviez entendu les récits de toutes vos amies et cela vous a fait peur. Ne vous inquiétez pas, c’est parfaitement normale d’avoir peur et de vous poser plein de questions. Ma Bonne Fée répond à cinq d’entre-elles.

4 astuces pour gérer les contractions à la maison

4 astuces pour gérer les contractions à la maison

Les contractions qui ont lieu juste avant l’accouchement sont souvent très difficiles à gérer et très douloureuses. Les sages-femmes conseillent, la plupart du temps, d’attendre que les contractions soient espacées de 5 minutes avant de commencer votre séjour à la maternité.

Sortie de maternité : découvrez les nouvelles prestations prises en charge par les mutuelles

Sortie de maternité : découvrez les nouvelles prestations prises en charge par les mutuelles

Sortie de maternité : Découvrez les nouvelles prestations prise en charge par les mutuelles.

La fin de la grossesse, l’accouchement et les trois mois qui suivent la naissance représentent un moment primordial pour la vie d’un parent.

Une femme enceinte, au terme de sa grossesse et qui vient d’accoucher est une femme vulnérable, fatiguée. Elle a besoin d’aide, de reprendre source, de trouver de l’énergie et un sommeil récupérateur.

« Des parents plus sereins font de meilleurs salariés »

« Des parents plus sereins font de meilleurs salariés »

Nathalie de Boisgrollier est coach parental et fondatrice de l’association OZE Éducation Positive qui accompagne les parents, notamment en entreprise, pour une meilleure gestion de leur vie privée et professionnelle. Nous l’avons rencontrée.

Dépression post-partum : bien l'identifier pour mieux la traiter

Dépression post-partum : bien l'identifier pour mieux la traiter

Environ 10% des jeunes mamans souffriraient de dépression post-partum. Cette maladie présente des symptômes différents selon les personnes et peut être difficile à diagnostiquer puisqu’on aura tendance à mettre cet état dépressif sur le compte du fameux “baby blues”, qui lui, toucherait 80% des mères et semble donc quasi inévitable.