Qualité de vie au travail et reconnaissance : le secret ?

La reconnaissance en entreprise est : « un acte constructif d’appréciation de la contribution d’une personne, tant en terme de pratiques de travail que d’investissement personnel. » (Définition de Brun & Cooper).

Cela passe par un remerciement, une récompense ou un simple compliment. Pourtant il peut être difficile de rendre compte de cette reconnaissance.

La nouvelle application de qualité de vie au travail Ma Bonne Fée permet en ce sens d’étudier et sonder tous les mois des milliers de salariés en France. Des collaborateurs de petites et grandes entreprises tous secteurs de l’économie confondue.

La reconnaissance au travail

Une des questions récurrentes dont l’analyse est intéressante est : “Que faites vous pour être reconnu par votre hiérarchie et votre entreprise ?”. les réponses sont évidentes : 32% des salariés estiment que cela dépend de la présence et de l’aura du collaborateur. Toutefois, la plupart d’entre eux pensent aussi que les performances et l’obtention de résultats ainsi que la force d’innovation et la prise de risque sont des critères décisifs en terme de reconnaissance. Enfin une part plus faible d’entre eux considèrent l’engagement employé et l’implication au sein de l’entreprise comme importants.

Ma Bonne Fée a donc voulu en savoir plus sur la reconnaissance du salarié en entreprise, son importance et les actions à mettre en place pour la developper ? Nous nous sommes donc concentrés sur les différentes formes de reconnaissance ainsi que la manière dont elle pouvait être mesurée ?

Notre application Ma Bonne Fée nous a permit de sonder un certain nombre de salariés sur le sujet et voici les résultats.

Reconnaissance en entreprise : quelques chiffres

De nos jours, Seul 3 salariés sur 10 considèrent ne pas souffrir d’un manque de reconnaissance dans leur entreprise et 54% sont insatisfaits des politiques de considération développées au sein de leur département pour améliorer la visibilité et le bien être de chacun.

Reconnaissance et engagement en entreprise

Reconnaissance et engagement en entreprise

Pour être clair, très peu d’entreprises ont mis en place une stratégie de reconnaissance des salariés efficaces et surtout qui recouvre l’ensemble des domaines de la reconnaissance interne. Celle-ci se décline en 3 piliers : la reconnaissance au quotidien, la reconnaissances informelle et pour finir la reconnaissance officielle de l’entreprise.

La reconnaissance ne peut se limiter à la dimension financière. Il est bien trop courant de n’offrir qu’une simple prime de performance à un collaborateur efficace. Aujourd’hui la reconnaissance fait partie intégrante de la qualité de vie au travail et doit être inscrite dans la stratégie de l’entreprise.

La reconnaissance au travail est un des moteurs les plus importants pour un employé. Les études démontrent que l’estime de soi et le bien-être sont intrinsèquement liés. En ce sens, on ne le répète pas assez, mais le bien être et la qualité de vie au travail sont des leviers de performance hors normes. Dès l’installation d’outils en vue d’améliorer la qualité de vie au travail, Ma Bonne Fée a pu démontrer un ROI et une augmentation des performances. De la même manière, La dernière étude universitaire sur la reconnaissance a démontré que les employés ayant reçu la reconnaissance de leurs supérieurs directs étaient 50% plus performants que ceux ne l’ayant pas eue.

Les chiffres sont encore plus flagrants avec les nouvelles générations. 46% des jeunes salariés portent de l’importance à la rémunération contre 84% à la reconnaissance et la qualité de vie au travail.

Comment mettre la reconnaissance au travail dans le coeur de votre stratégie de développement RH ?

Les meilleurs méthodes pour développer la reconnaissance au travail.

Voici les 3 questions qui structurent votre stratégie.

1) Que souhaitons nous valoriser ?

La reconnaissance peut s’exprimer pour des milliers de raisons : Des résultats, une prise de risque particulière, une qualité créative, un engagement fort.

Voici quelques exemples de reconnaissance au travail :

Reconnaissance existentielle : “tu es une personne extrêmement perspicace”

Reconnaissance vis à vis du travail lui-même : “Tu as fait un super rendez-vous et ta gestion pragmatique de la question a fait la différence”

Reconnaissance vis à vis de l’investissement personnel : “Merci pour ton engagement au quotidien”

Reconnaissance vis à vis des résultats professionnels : “Tu as atteint tes objectifs ses 3 derniers mois !”.

2) Comment exprimer cette reconnaissance au travail ?

La reconnaissance peut s’exprimer de manière traditionnelle, par le haut c’est à dire par la direction, mais aussi de manière transversale. C’est le cas lorsque les collaborateurs entre eux reconnaissent les performances de chacun. Chaque collaborateur est différent et la reconnaissance attendue ainsi que les besoins de qualité de vie au travail varient.

Certains aiment être dans la lumière d’autres préfèrent une reconnaissance discrète.

Ma Bonne Fée à développé un outil d’accompagnement des entreprises avec cette idée au coeur de sa stratégie : apprendre et étudier les besoins de chacun.

reconaissance-au-travail.jpg

3) Comment concrétiser la reconnaissance ?

Une fois l’objet et le format de la reconnaissance déterminés, il faut définir l’élément concret qui viendra la symboliser. Il existe une multitude de “récompenses” possibles, et celles-ci peuvent être matérielles (rémunération, augmentation, prime, accès à une formation…) ou immatérielles (mise en avant en interne, devant un client, un partenaire, ou encouragements, responsabilisation…). Ces dernières, généralement repoussées au second plan sont pourtant celles qui ont souvent le plus d’impact sur le bien-être et l’engagement des équipes.

Passons à l’action : quelques inspirations

Quelque soit l’objet, le format de partage et la “récompense” choisie, il ne faut pas oublier que pour que la reconnaissance soit efficace, il faut qu’elle soit :

Fréquente : halte aux systèmes de reconnaissance basés sur l’unique évaluation de performance annuelle et le bonus de fin d’année !

Spontanée : il n’y a rien de plus dommage qu’un “bravo” ou un “merci” que l’on a pensé mais pas partagé au moment voulu

Personnalisée et donnée pour une raison spécifique : à chaque collaborateur sa vision de la reconnaissance et à chacun d’adapter sa manière de le faire

Transparente : afin que tout le monde puisse être au courant des efforts d’un salarié

Collaborative : la reconnaissance peut et doit venir de tout le monde

Congruente : soyez alignés entre ce que vous dites, qui vous êtes et ce que vous faites.

Quelques leçon retenues lors des sondages Ma Bonne Fée

La reconnaissance et le sentiment d’appartenance sont clefs. Par exemple, les usines nippones, s’applaudissent chacun les uns les autres le matin avant de commencer le travail.

Parfois, la reconnaissance vient bouleverser la réalité d’une entreprise. Ainsi, malgré les résultats décevants d’une compagnie automobile américaine les managers n’ont jamais reconnu aucune défaillance. Cependant, Il a suffit qu’un manageur ne s’indigne et reconnaisse que quelque chose ne tournait pas correctement. Pour cette raison, il fut remercié et promu par la direction pour sa transparence. Cet acte quelconque en apparence a valu le changement total de la stratégie de la compagnie.

Il faut savoir créer des situations ou les collaborateurs peuvent briller et vivre la fierté du travail accompli. Laisser les salariés prendre parole pendant des séminaires est une solution pour partager avec eux votre confiance.

Pour conclure, la reconnaissance est indéniablement un facteur de bien-être et de réussite dans une entreprise. Une entreprise heureuse bénéficie d’une meilleure productivité. Ma Bonne Fée vous invite à découvrir les nouveaux outils pour améliorer la reconnaissance et la performance de votre entreprise.