Mixité en entreprise : les mesures les plus efficaces

Mixité en entreprise définition : “à tous les échelons de l’entreprise (et de la société), du plus humble au plus élevé, et quel que soit le secteur d’activité, la répartition entre les femmes et les hommes devrait être identique en nombre et en droits.  Cette mixité est aussi appelée parité.*”

Voir aussi Notre Infographie : Mixité en entreprise : les mesures les plus efficaces

Voici les 6 mesures pour faire évoluer la mixité

Tous les rapports démontrent que les entreprises les plus performantes sur le sujet de la mixité ont des dirigeants engagés. Pour faire évoluer la société et les entreprises, la mixité doit être au cœur de la stratégie de développement des entreprises.

Les études sont formelles, deux ans de travaux et d’analyse on permit à l’Observatoire de la mixité de faire 6 recommandations pour faire avancer les entreprises. Chaque mesure à son importance, et nulle ne peut être considérée comme plus efficace que l’autre. Ce qui est certain sans un appui fort de la direction, aucune de ces mesures ne sera réellement efficace.

Il est démontré dans ces études que l’impact des mesures n’est que réellement efficace au niveau des résultats que si les entreprises ont une dirigeante ou un dirigeant engagé(e). Les engagements et l’exemplarité sont les conditions sine qua non de la réussite d’une politique de mixité.

Les principales autres mesures que nous allons étudier par la suite sont le changement durable de culture dans l’entreprise puis la différence entre les cycles de carrières entre les hommes et les femmes. L’importance des objectifs individuels, mais aussi la communication inclusive.

Actions et postures de l’entreprises

La mixité est un engagement du quotidien, la posture de l’entreprise est un message important, il est donc naturel d’écrire la mixité dans la stratégie de développement de la société.

L’exemplarité au coeur du management

Les dirigeants doivent démonter dans leurs actions au quotidien et dans leur vocabulaire leur engagement pour la mixité, un bon exemple est de ne plus faire de réunions sans une certaine mixité. On ne peut viser immédiatement la mixité parfaite, mais au moins tendre vers une certaine égalité dans les nombres.

Nomination d'une personne en charge de la mixité homme femme en entreprise.

Vous pouvez nommer une personne influente en charge de la mixité homme femme en entreprise, une personne ayant accès à tous les départements de la société. Cette personne aura la charge de faire avancer la mixité, et de faire comprendre au management que le changement va s’effectuer de manière active.

Nomination d'une personne en charge de la mixité

Nomination d'une personne en charge de la mixité

Un budget pour la mixité

Il n’y a pas meilleur symbole de volonté que d’allouer un budget conséquent à la mixité. Ce budget peut être utilisé à la formation des équipes, au recrutement ou à la mise à disposition d’outils.

De nombreux services existent aujourd’hui afin d’aider les entreprises à prendre des actions pour la mixité. Vous pouvez en savoir plus en vous rendant sur des sites comme Ma Bonne Fée, un acteur majeur du développement de la parentalité en entreprise.

Un agenda avec des buts concrets

Suivre un agenda est clé, il faut se fixer des dates avec des objectifs concrets. Parler de mixité pendant les comités exécutifs participe à l’instauration de la mixité comme un pilier de la stratégie de l’entreprise.

Des Formations pour le management

Il faut avoir recours à des formations et cours de sensibilisation de la direction et de ses équipes. De nombreuses start-up ou agences proposent du consulting et des formations pour les équipes au sein des départements. Il est essentiel de sensibiliser les équipes sur l’avantage conséquent d’une bonne mixité.

Des rapports sur la mixité

Il est important de produire un chapitre sur le lien entre mixité et performance dans les publications institutionnelles de l'organisation (rapport annuel, rapport développement durable, document de référence), systématiquement validé par l'équipe dirigeante

Une communication interne

Enfin la production d’un plan de communication interne, participera à améliorer la connaissance du sujet, et participera à faire évoluer l’image de la société.

Mixité : plan de communication interne

Mixité : plan de communication interne

Ma Bonne Fée : la mixité en entreprise est notre métier

Ma Bonne Fée leader de l’accompagnement des entreprises dans leur choix d’aide au salarié pour les sujets de parentalité à récemment développé un outil personnalisé, permettant aux entreprises de mieux comprendre les besoins de chacun de leurs salariés.

Pour améliorer la mixité, il essentiel de comprendre les besoins de chacun et favoriser ceux dans le besoin. Le premier des sujets au croisement de celui de la qualité de vie au travail et de la mixité est bien évidemment la parentalité.

Pendant de nombreuses années, la parentalité a été un frein pour de nombreuses Femmes et Hommes qui n’ont pas osé affirmer leurs besoins de parents au sein de l’entreprise.

Le développement d’outils ultra personnalisés ont permis aux ressources humaines de mieux comprendre les besoins de leurs salariés et donc d’apporter une solution efficace pour améliorer leur quotidien

Vous pouvez en savoir plus sur l’offre Ma Bonne Fée ici

Les start-up sur le devant de la scène

Comme souvent les start-up emboitent le pas aux entreprises traditionnelles : communication inclusive, promotion des femmes, recrutement plus ciblé et développement de solutions pour améliorer la conciliation vie pro et vie de famille. Ces jeunes pousses donnent quelques pistes de réflexion sur la mixité.

Chez Germinal, les salariés partagent leur contrat de travail sur une boite accessible à toutes les employées. Spécialisés dans le Growth hacking, la transparence est pour eux la réponse à toutes formes de discrimination. Même si aujourd’hui la start-up n’arrive pas encore à atteindre l’équilibre en termes de mixité, elle travaille avec les ressources humaines afin d’améliorer sa mixité.

Le secteur d’activité de la Tech est malheureusement encore très masculin, mais avec une bonne volonté on peut trouver des très bons profils féminins. Les écoles de développement ont ouvert des sections féminines. Germinal espère atteindre la parité fin 2019 !

Mixité : Des objectifs chiffrés et des résultats

Le Président ou CEO est généralement la clé. Il important que cette personne soit convaincue des bienfaits. D’après Agathe Wautier, CEO du Galion Project qui regroupe 250 d’entrepreneurs y compris les start-up ayant levé au plus d’un million d’euros, a produit en décembre 2018 un guide de bonnes pratiques. Ce dernier a pour but d’améliorer la parité dans les entreprises du secteur de la tech.

On dénombre près de 45 solutions avec des objectifs précis, en commençant par un ratio de 30 à 40% entre salariés de sexe différent. Ce seuil est l’indicateur à obtenir si l’on veut voir un réel impact dans l’entreprise.

La mixité homme femme en entreprise quelques chiffres clés :

Aujourd’hui, nous comptons 30% de femmes salariées dans les entreprises tech. Cependant seulement 22% des start-up comptent des femmes parmi les fondateurs et 9% au niveau de la direction.

Ceci vient en contradiction avec toutes les études qui démontrent la performance des entreprises ayant un certain niveau de mixité.

Mixite en entreprise : les chiffres clés de la performance

Selon l’étude de First Round (incubateur USA) les start-ups dirigées uniquement par des hommes sur une période de dix ans ont enregistré un retour sur investissement 63% plus faible que celui des start-ups qu’elle incube et qui comptent au moins une femme parmi les cofondateurs.

Mixité : Enjeu de recrutement mais aussi de performance

Mixité : Enjeu de recrutement mais aussi de performance

Selon Agathe Wautier “La mixité est un enjeu social fort, un enjeu de performance et un enjeu de recrutement. (…)Le secteur est menacé par une pénurie de 750.000 postes à horizon 2020. On ne peut écarter la moitié du monde.” Aussi, le Galion Project incite à la communication inclusive. Cela se traduit notamment par des expressions moins connotées dans les annonces de recrutement tel que ‘ninja warrior’ ; une tolérance zéro sur les propos sexistes ; une stricte définition des critères d’augmentation et de promotion ; ou encore la bienveillance vis à vis de la maternité et en l’encouragement de la prise du congé légal de paternité.

Quid de l’allongement du congé paternité ?

Certaines start-ups n’ont d'ailleurs pas manqué cette occasion. la start-up Kokoroe, qui propose des formations en ligne n’a pas hesité à investir en mixité. Elles étaient trois femmes au départ. Désormais l’équipe compte douze collaborateurs et est parfaitement mixte. Cette mixité se reflète aussi dans les offres faites pour 55% par des femmes. “On pense que l’inclusion doit être dans les ressources humaines, mais aussi dans le produit”, ajoute t-elle.

Mixité et allongement du congé paternité

Mixité et allongement du congé paternité

Ideta, une jeune pousse lancée en 2015 et spécialisée dans la création de chatbots, revendique aussi la mixité. Cependant il lui est plus difficile de l’appliquer. Côté tech, on compte plus d’hommes que de femmes (2 femmes pour 4 hommes), tandis que côté commercial, c’est l’inverse (1 homme pour 4 femmes). La start-up, qui ambitionne de lever “2 à 3 millions d’euros”, reconnaît qu’elle doit encore faire un effort. Cependant Sarah Martineau, co-fondatrice, songe à allonger la durée du congé paternité. Aujourd’hui en France, les femmes ont droit à 16 semaines contre 11 jours pour les hommes. “Offrir ce même congé c’est aussi un moyen de supprimer les barrières. Si les hommes pouvaient s’absenter aussi longtemps, ils auraient moins d’hésitation à embaucher une femme”, selon elle.

Enfin, Dataiku, une pépite française experte en data science, souhaite faire bénéficier ses membres d’un financement pour la congélation de leurs ovocytes. “Une réponse qui offre aux femmes plus de flexibilité pour gérer leur carrière“, si l’on en croit les propos de Florian Douetteau. D’après lui, il est nécessaire d’envisager comment “donner la même liberté de choix aux femmes et aux hommes dans le monde du travail.” Cette démarche, bien que déjà répandue dans la Silicon Valley reste un sujet de consensus : En France, la congélation d’ovocytes reste interdite, sauf cas particuliers (maladie, PMA, dons d’ovocytes).

*extrait de définition de http://variances.eu.