Noël d’entreprise : ringard ou indispensable ?

Fêter Noël en entreprise reste un moment important de cohésion, où les barrières hiérarchiques tombent le temps d’un diner ou d’un événement. Même si les grand-messes autour du sapin laissent peu à peu la place à des rituels plus collaboratifs.

Les entreprises et les salariés restent attachés à ce moment de la vie de l’entreprise, comme en témoigne une enquête menée par BureauxLocaux début décembre.

Noel.png

Mais les codes changent, notamment avec une implication de plus en plus importante des salariés eux-mêmes dans l’organisation de ces événements.  

Nouvelles pratiques

« Aujourd’hui, les entreprises rivalisent d’idées pour rajeunir la tradition. Fini le pot de Noël et l’interminable discours du patron, l’heure est au Secret Santa, aux escape games ou encore aux concours du plus beau pull de Noël ! Au bureau, c’est aussi un moment de fête et de partage qui s’inscrit dans le mouvement actuel d’abolition des frontières entre vie privée et vie professionnelle. C’est l’occasion de resserrer les lignes et de continuer à faire tomber les barrières hiérarchiques. L’attachement des entreprises à Noël n’est pas surprenant. Soucieux du bien-être de leurs collaborateurs, les dirigeants chouchoutent leurs équipes. Un salarié heureux est souvent plus efficace mais aussi plus fidèle », résume Sophie Desmazières, présidente de BureauxLocaux. Même si des rituels plus classiques, tels que l’arbre de Noël des enfants restent très appréciés des parents : « L’espace de quelques heures, chacun dévoile une facette plus intime de sa personnalité en endossant publiquement son costume de parent. Âge des enfants, activités extra-scolaires, vacances… certains collègues se découvrent des points communs qui alimenteront leurs discussions devant la machine à café pendant le reste de l’année », poursuit Sophie Desmazières.

Entre modernité et tradition, la fête de Noël en entreprise demeure donc un incontournable.